Master Innovative Drugs - COMUE Université Bourgogne Franche-Comté

Master Innovative Drugs

Contexte

Ces dernières années, la recherche médicale a été énormément impactée par l’émergence de stratégies d’adressage ciblé des médicaments et des sondes d’imagerie médicale à des tissus ou des cellules spécifiques. Les progrès récents en nanomédecine et en outils d’imagerie médicale permettent d’améliorer l’efficacité et la sécurité des traitements thérapeutiques grâce à un transport sélectif des médicaments et à un diagnostic précoce de la maladie. De nos jours, de nombreux programmes de recherche sont centrés sur une approche innovante appelée théranostique pour développer des produits de santé tout-en-un destinés à traiter et suivre la réponse thérapeutique.

Objectifs

Le master international Médicaments Innovants (« Innovative drugs ») est un programme de formation de haut niveau dans le domaine des stratégies de diagnostic innovantes et des applications thérapeutiques. Les étudiants inscrits à ce master acquerront des compétences doubles en imagerie moléculaire et en nanoingénierie pharmaceutique. Des concepts fondamentaux sont abordés lors de cours magistraux donnés tout au long des deux années du master (M1 et M2). Les aspects avancés de l’imagerie et des technologies pharmaceutiques sont abordés en option lors de la deuxième année (M2) ; les cours sont donnés par des professionnels de santé français et étrangers, et par des chercheurs de l’industrie ou de l’université. Certains intervenants font partie de programmes de recherche d’excellence, dont le Labex LipSTIC (Lipoprotéines et santé : prévention et traitement des maladies inflammatoires non vasculaires et du cancer) et Equipex IMAPPI (IRM et TEP couplées en imagerie préclinique). Les sujets en relation avec le diagnostic couvrent les bases des techniques d’imagerie fonctionnelle et moléculaire modernes et leurs applications dans les domaines industriel et médical, ainsi que la chimie des agents d’imagerie (les sondes moléculaires), les médicaments et les biomarqueurs cliniques pertinents. La partie nonoingénierie cible principalement les nanotransporteurs biomimétiques et biologiques tels que les lipoprotéines pour le traitement de maladies inflammatoires et du cancer. En lien avec l’importance des impacts sociaux de ces stratégies innovantes, certains cours sont dédiés à la communication, à la sécurité et à la réglementation.  

 Compétences

  • Techniques d’imagerie moléculaire
  • Chimie des sondes et techniques des composés bioconjugués
  • Pré-formulation
  • Préparation et caractérisation physicochimique des nanoparticules
  • Bioingénierie des lipoprotéines
  • Nanomédecines, formulations de produits à base de lipides
  • Pharmacologie expérimentale
  • Réglementation des produits de santé destinés au diagnostic et à la thérapie
  • Gestion de projets
  • Expérience en laboratoire de recherche

Modalités d’accès

  • En M1 (ouverture en septembre 2020) : avoir validé une licence en biologie, physique, chimie ou sciences de la vie ;
  • En M2 (ouvert depuis 2017) : avoir validé une première année complète de master de sciences en biologie, physique, chimie ou sciences de la vie / un doctorat en pharmacie (Pharm. D.) ou en médecine (MD) / une expérience professionnelle significative en lien avec le programme du master (soumis à l’approbation de l’équipe pédagogique du master) ;
  • Le programme nécessite un niveau en anglais au moins équivalent à B2 dans le référentiel « Common European Framework of Reference for Languages » (CEFR).

Bourses

Plusieurs bourses d’études (jusqu’à 800 €/mois, pendant jusqu’à 9 mois/an) seront accordées chaque année aux meilleurs étudiants.

Perspectives de carrière

  • Ingénieur R&D dans les entreprises pharmaceutiques
  • Consultant technique en développement des nanomédicaments et en imagerie moléculaire
  • Ingénieur en biotechnologie
  • Ingénieur en imagerie clinique
  • Carrières hospitalières ou universitaires
  • Poursuite d’études
  • Doctorat en pharmacie (technologie pharmaceutique) ou en chimie.

Contenu de la formation

M1 (60 crédits ECTS)

Les cours magistraux sont programmés entre septembre et juin, et se tiendront à l’université de Bourgogne à Dijon. Le M1 fournit les bases requises pour poursuivre en spécialisation en M2. Il comprend des modules d’intérêt général pour un master orienté vers la recherche (culture scientifique, réglementation des médicaments et formation à la gestion de projets scientifiques) et un stage de deux mois en laboratoire de recherche. Les autres modules traitent des sujets suivants : introduction aux nanosciences, à la chimie et à la chimie physique, méthodes de caractérisation par spectroscopie, chimie des biomolécules et des hétéro-éléments, chimie pharmaceutique, imagerie moléculaire et fonctionnelle, biochimie et régulation du métabolisme, biologie cellulaire et ingénierie-cancérologie, conception et développement de médicaments.

M2 (60 crédits ECTS, dont un stage valant 30 crédits ECTS)

Les cours magistraux sont programmés entre septembre et juin, et se tiendront à l’université de Bourgogne à Dijon.

Cours communs

  • UE1 : Mise à niveau, veille technologique, communication et culture locale (6 crédits ECTS)
  • UE2 : Pharmacologie générale, réglementation et sécurité (6 crédits ECTS)
    Bases méthodologiques et nouvelles tendances liées la découverte de nouveaux médicaments
  • UE3 : Concepts de base de la pharmaco-imagerie et de la technologie pharmaceutique (6 crédits ECTS)

Cours avancés optionnels en imagerie moléculaire

  • UE4 : Pharmaco-imagerie chimique avancée (6 crédits ECTS)
  • UE5 : Applications en pharmaco-imagerie (3 crédits ECTS)
  • UE8 : Projet tutoré (3 crédits ECTS)

Cours avancés optionnels en nanoingénierie

  • UE6 : Nanovecteurs de la libération des médicaments et des gènes (6 crédits ECTS)
  • UE7 : Nanovecteurs et lipoprotéines (3 crédits ECTS)
  • UE8 : Projet tutoré (3 crédits ECTS)
  • Stage (30 crédits ECTS) : stage de 6 mois dans une équipe de recherche universitaire ou industrielle.  Les sujets des projets concerneront les nanomédecines en imagerie, en thérapeutique et en théranostique, et devront être préalablement approuvés par l’équipe pédagogique du master. Grâce aux programmes d’excellence en recherche LipSTIC et IMAPPI et à un fort réseau de laboratoires européens et internationaux associés au master Médicaments Innovants, une liste de lieux de stage sera fournie aux étudiants. Ils pourront aussi chercher un stage d’eux-mêmes.

Contacts

Pour plus d’informations sur le programme de ce master, vous pouvez contacter :

Dr. Arnaud BEDUNEAU (directeur du master)
Dr. Bertrand COLLIN (directeur du master)
Mrs. Pauline GIRARD (secrétariat)
master-innovative-drugs@u-bourgogne.fr / +33 3 80 39 32 16