Projets intégrés

Ce projet concerne le développement de la Photonique, une appellation moderne recouvrant tous les aspects de l’optique, des laser et de leurs applications qui diffusent progressivement dans tous les domaines d’activité humaine : communications, analyse de l’environnement, médecine, traitement des matériaux etc. Les possibilités fondamentales de l’optique sous ses aspects ondulatoire, quantique et non-linéaire sont explorées et exploitées pour développer des dispositifs photoniques à l’état de l’art international aux fonctionnalités innovantes.

Les laboratoires ICB (Dijon) et FEMTO (Besançon) proposent dans le cadre du projet APPEAR de développer une plateforme d’expérimentation et caractérisation essentiellement orientée vers le domaine de l’infrarouge moyen, d’abord dans la bande spectrale optique comprise entre 2 et 3 microns, puis dans la gamme 3-5 microns. Cette orientation stratégique est le résultat d’une volonté de développer de nombreux projets dans cette bande spectrale, avec des développements de matériaux et procédés adéquats, à l’instar des développements qui se déroulent actuellement sur la scène internationale. Cet engouement actuel en direction du moyen infrarouge est le résultat logique de nombreuses applications possibles, en particulier dans les domaines de la santé, de l’environnement, et des communications. En effet, l’infrarouge entre 2 et 5 microns recouvre des régions spectrales d’intérêt pour la spectroscopie : signature spécifique (« molecular fingerprint ») des molécules simples ou complexes (comprenant les gaz à effet de serre, polluants atmosphériques, composés toxiques ou explosifs, etc.) ainsi que des fenêtres de transparence de l’atmosphère pouvant être employées pour les communications vers l’espace.

Le projet APPEAR permet concrètement :

  • D’atteindre une « masse critique » d’équipements performants dans le domaine infrarouge, comprenant notamment la possibilité de caractérisation à la longueur d’onde optique de 5 microns, ainsi qu’un soutien en personnel contractuel indispensable à leur mise en œuvre efficace dans les projets expérimentaux ;
  • De favoriser, par la présence d’équipement disponible et mutualisable, l’essor des collaborations entre les laboratoires ICB et FEMTO-ST.

 

Coordinateurs :

Philippe Grelu
ICB UMR 6303 CNRS / Département Photonique
UBFC / Université de Bourgogne (site de Dijon)
philippe.grelu@ubfc.fr

Maxime Jacquot
FEMTO-ST UMR 6174 CNRS / Département Optique
UBFC / Université de Franche-Comté (site de Besançon)
maxime.jacquot@ubfc.fr

 

Laboratoires impliqués dans le projet :

Alors que la majorité des analyses de la crise d’accessibilité du foncier et des enjeux environnementaux contemporains sont posées de manière séparée à grande échelle ou bien se focalisent sur la situation des grandes métropoles, ce projet intégré de l’I-SITE BFC est porté par une triple ambition:

  1. traiter ensemble de ces deux thèmes à partir des interactions entre espaces privés et espaces publics dans leurs dimensions économiques, sociales et environnementales;
  2. saisir ces interactions à l’échelle régionale de BFC à partir de trois thèmes emblématiques des régions européennes relativement peu densément peuplées, celui des espaces verts urbains, des espaces forestiers et des espaces agricoles;
  3. grâce à la synergie des forces de plus de65 agents de 6 laboratoires de Besançon et Dijon, mener nos analyses de manière interdisciplinaire entre sciences sociales et sciences de l’environnement afin d’élargir la portée des travaux de nos laboratoires respectifs, tant dans nos divers champs académiques qu’en matière d’aide à la décision publique.

En interrogeant les interactions entre espaces publics et privés sur le temps long et sur l’ensemble du gradient urbain-rural-naturel, il s’agit de répondre à terme à deux principales questions: quelles propriétés pour quels usages et pour quelles opportunités de développement? Quelles politiques publiques sont les mieux à même de répondre aux enjeux environnementaux majeurs qui se posent autour du foncier et de ses usages?

Coordinateurs :
Francis Raoul
Chrono-environnement / Université de Franche-Comté
francis.raoul@univ-fcomte.fr

Nicolas Renahy
CESAER / INRA
nicolas.renahy@inra.fr


Laboratoires impliqués dans le projet :

Pour en savoir plus :
> Lire l’article dans les actualités d’UBFC « Quand les chercheurs de la région travaillent pour l’avenir de la région« 
> Télécharger le diaporama de présentation

PERSONALISE est le fruit d’une ambition forte pour la recherche sur les maladies rares / communes et l’oncologie, prolongement de partenariats tissés depuis de nombreuses années par les acteurs de la Bourgogne et de la Franche-Comté. Ce projet se veut au centre de l’écosystème I-SITE regroupant l’ensemble des acteurs de référence de la recherche, du soin, de l’enseignement et de la valorisation sur son territoire, acteurs au service des patients et de leurs familles (GIMI, FHU TRANSLAD / INCREASE, Labex LIPSTIC, EquipEx IMAPPI, CGFL, CHU Dijon / Besançon, EFS BFC, INSERM, Université de Bourgogne Franche-Comté, Centres d’Investigation Clinique).

Dans un champ thérapeutique où la médecine de précision prend son envol et où de nouvelles technologies font leur apparition, PERSONALISE souhaite capitaliser sur quatre axes forts afin de développer de nouvelles approches diagnostiques et thérapeutiques au service des professionnels de santé et des patients atteints de maladies rares / communes ou de cancer :

  • Le développement de la génomique, de l’imagerie moléculaire et de la signature physiopathologique,
  • Le développement de thérapies innovantes et d’essais cliniques, en particulier les approches immunologiques, pour favoriser le passage de la recherche vers le patient,
  • Un travail important sur les questions éthiques, économiques et sociales au travers de projets de recherche en sciences humaines et sociales,
  • L’enseignement professionnel et l’information du patient afin de disposer des informations les plus avancées en médecine de précision et de permettre l’autonomie du patient.

PERSONALISE vise à disposer d’approches transdisciplinaires et intégrées permettant une meilleure prise en compte des problématiques patients. Jouant également un rôle de catalyseur dans les actions de valorisation économique auprès des industriels, PERSONALISE est donc destiné à devenir un acteur incontournable du paysage français en santé grâce à la complémentarité de ses approches scientifiques, médicales et sociales, sa capacité à tisser des liens avec les acteurs locaux (professionnels et le grand public en particulier) et sa proximité avec le monde industriel.

Coordinateurs :

Christel Thauvin
Centre de Génétique, Hôpital d’Enfants, CHU Dijon Bourgogne
christel.thauvin@chu-dijon.fr

François Ghiringhelli
UMR1231, LNC, Center Georges François Leclerc
FGhiringhelli@cgfl.fr

Olivier Adotevi
INSERM UMR1098, CHU Minjoz
olivier.adotevi@univ-fcomte.fr

Laboratoires impliqués dans le projet :