Programme du 12 octobre 2020

8h à 9h – Accueil

9h à 9h45 : Mots d’introduction

Conférence inaugurale / Fellowship UBFC Senior

AXE 1 : Matériaux avancés, ondes et systèmes intelligents

L’invention du laser en 1960 a révolutionné la science fondamentale et a mené à de nombreuses innovations technologiques qui sont au cœur de la société d’aujourd’hui. Une catégorie de laser particulièrement importante est le « laser ultra-rapide » qui génère des impulsions picosecondes et femtosecondes de haute puissance.  Ces lasers ont conduit à d’importantes applications industrielles, et ont été directement associées à plusieurs prix Nobel : la femtochimie en 1999, le peigne de fréquence en 2005 et l’amplification d’impulsions chirpées en 2018. Cependant, il est surprenant que le développement pratique des lasers ultrarapides se soit fait dans de nombreux cas sans compréhension complète de la physique sous-jacente, dû à une impossibilité d’étudier la phase d’émergence d’impulsions ultrarapides du bruit. Mais avec l’avènement de nouvelles techniques de mesure en temps réel, il est désormais possible d’étudier la dynamique de ces lasers et d’observer des processus jamais observés auparavant, tels que l’émergence de solitons du bruit, la croissance et la désintégration des molécules de solitons, les explosions, et le chaos.  Dans cet exposé nous présentons une sélection de résultats récents dans ce domaine, en considérant leurs impacts sur les études fondamentales de la dynamique non linéaire, les liens avec les événements extrêmes dans la nature tels que les vagues scélérates sur l’océan et l’implication sur le développement pratique des futures sources laser.

La fiche de cette communication orale est téléchargeable ici.

Projets conjoints ISITE-Industrie

AXE 1 : Matériaux avancés, ondes et systèmes intelligents

Ce projet vise à développer et à tester de nouveaux composites Magnétocaloriques (MC) hautement chargés en poudre de LaFeSiH et de NiCoMnIn afin de proposer une nouvelle technologie de dispositifs de réfrigération, de climatisation et de pompage de chaleur, selon les contraintes règlementaires F-Gaz. Ces composites MC permettront de concevoir des régénérateurs innovants avec des rendements plus élevés pour le refroidissement magnétique, et, des machines MC plus compactes.

Les objectifs du projet sont axés sur la fabrication d’objets magnétocaloriques, la caractérisation thermophysique, les modèles physiques et l’élaboration de composites MC a micro échelle dédies aux dispositifs macro- et micro-MC. Les objectifs sont de trouver un matériau composite permettant d’extruder des tubes avec une machine conventionnelle afin de refroidir un fluide de 100 °C a environ 25 °C, après optimisation; de caractériser les propriétés MC et thermiques des matériaux, en vue de les intégrer dans les outils numériques de conception de nouvelles pompes à chaleur. Ce projet vise (i) a évaluer et résoudre les principaux problèmes scientifiques lies a l’intégration de composites MC dans les régénérateurs pour la conception de nouvelles machines de réfrigération et de pompage thermiques efficaces et rentables; (ii) maîtriser la fabrication de nano composites bien conçus et efficaces avec des propriétés MC optimales; (iii) mesurer et modéliser avec précision les propriétés thermiques et magnétiques des nouveaux composites et l’efficacité thermique des régénérateurs à base de composites dans des conditions AMR.

La fiche de cette communication orale est téléchargeable ici.​

AXE 1 : Matériaux avancés, ondes et systèmes intelligents

Les industriels qui produisent les équipements destinés au traitement des eaux et aux échangeurs de chaleur doivent s’assurer qu’ils ne se corrodent pas. C’est ce qui conduit les constructeurs à utiliser un matériau résistant à la corrosion comme le titane. Malheureusement ce dernier a tendance à absorber l’hydrogène lorsqu’il est porté à des températures élevées. Les précipités d’hydrures qui peuvent se former au sein de la matrice métallique sont alors autant de vecteurs de fragilisation lorsque le composant est sollicité mécaniquement.

Le défi de ce projet consiste à identifier les traitements de surface susceptibles de réduire la prise d’hydrogène d’un alliage de titane utilisé dans la fabrication de tubes laminé, roulés, puis soudés, soumis à un environnement agressif. Parmi les solutions envisagées, ont été retenues : le grenaillage, le laminage asymétrique, la pré-oxydation de surface, l’anodisation.
Afin de comprendre les mécanismes mis en jeu, la pertinence de chaque solution est étudiée à l’aide d’approches à la fois expérimentales et de modélisations. Les travaux font l’objet d’une collaboration associant la société NEOTISS fabriquant les tubes de titane T40, le laboratoire UTINAM spécialisé dans les techniques d’anodisation et le laboratoire ICB dont les compétences sont reconnues dans l’étude des couplages chimie-mécanique relatifs aux processus de corrosion.

Après un rappel des enjeux du projet, les conséquences d’une des solutions envisagées sur l’hydruration de l’alliage de titane T40 seront présentées et discutées au regard des mécanismes mis en jeu.

La fiche de cette communication orale est téléchargeable ici.​

Fellowship UBFC Junior

AXE 1 : Matériaux avancés, ondes et systèmes intelligents

Les porphyrines sont des molécules colorées exploitées dans de nombreuses applications comme la photosynthèse artificielle, la reconnaissance moléculaire, la catalyse d’oxydation ou de réduction ainsi que les matériaux moléculaires. La formation par voie oxydante de nouvelle(s) liaison(s) carbone-carbone (C-C) entre un ou plusieurs fragments périphériques et la porphyrine a connu un développement considérable ces 20 dernières années car cela force le système à devenir planaire ce qui augmente la communication électronique entre le cœur porphyrinique et son (ses) fragment(s). Cette réaction induit d’importants changements des propriétés optiques et électrochimiques avec notamment des déplacements conséquents des bandes d’absorption et d’émission vers l’infrarouge. Dans ce projet nous avons récemment développé un nouveau type de connexion (formation de liaison(s) carbone-azote, C-N) par oxydation chimique et électrochimique en vue d’étudier les modifications des propriétés électroniques des nouvelles molécules formées. Nous avons tenté de transférer cette réaction efficace en solution sur une électrode modifiée par électroréduction d’une fonction diazonium (= fonction de greffage) préalablement introduite sur la porphyrine. Par ailleurs, contrairement aux liaisons C-C, très difficiles à casser, nous avons tenté de rompre la liaison C-N permettant potentiellement de recouvrer la molécule initiale.

La fiche de cette communication orale est téléchargeable ici.

Tenure track

AXE 1 : Matériaux avancés, ondes et systèmes intelligents

Presque tout ce que nous savons sur la structure des matériaux repose sur la cristallographie, où les molécules sont gelées sous forme de cristaux.Cependant, ces résultats ne reflètent pas nécessairement la structure des molécules en solution, là où se produit une véritable chimie. En utilisant les dernières avancées de la science synchrotron, il est récemment devenu possible de mesurer directement les conformations moléculaires dans cet état.Les résultats seront présentés à partir d’amas de métaux, de systèmes catalytiques et même de molécules organiques médicalement pertinents.

La fiche de cette communication orale est téléchargeable ici.

11h15 à 11h45 : PAUSE

Projets conjoints ISITE-Industrie

AXE 2 : Territoires, Environnement, Aliments

Le projet repose sur un réseau de partenaires engagés dans la transition agroécologique (recherche, coopératives agricoles, lycées agricoles, agriculteurs pionniers). Il se compose de trois volets :

  1. La mise en place d’un ‘point chaud’ en agroécologie sous la forme d’une expérimentation systémique maximisant le recours aux processus écologiques, et menée à l’échelle d’un petit paysage sur la ferme expérimentale INRAE située à Bretenière (21).
  2. Le partage de méthodes d’évaluation des différentes composantes de la durabilité, mises en œuvre sur plus de 60 systèmes de culture ‘agroécologiques’ testés par les différents partenaires. L’évaluation porte sur les composantes techniques, économiques, écologiques et environnementales. Une attention particulière est portée aux effets des systèmes sur les équilibres écologiques bioagresseurs/auxiliaires, et sur les critères de qualité des produits récoltés, source potentielle de valorisation économique des produits issus de l’agroécologie.
  3. L’étude socio-économique des conditions de succès de l’agroécologie, du point de vue des agriculteurs, des filières et des consommateurs. On a étudié le potentiel de valorisation économique des produits issus de l’agroécologie, en lien avec le comportement des consommateurs confrontés à l’information sur les conditions de production.

Les recherches visent donc à démontrer le potentiel de l’agroécologie pour améliorer la durabilité des systèmes agricoles, et à embarquer la diversité des acteurs concernés dans cette démarche vertueuse.

La fiche de cette communication orale est téléchargeable ici.

Projets interdisciplinaires

AXE 1 : Matériaux avancés, ondes et systèmes intelligents

AXE 2 : Territoires, Environnement, Aliments

Une nouvelle plateforme basée sur la microscopie à force atomique (AFM), combinant la spectroscopie IR et la l’analyse multi-fréquence (2 – 20 Mhz, 200 MHz-20 GHz), a été développée pour détecter des éléments spécifiques à l’intérieur d’éléments organiques ou inorganiques. Pour illustrer le potentiel de la combinaison de ces techniques d’imagerie et de spectroscopie haute résolution, nous présenterons la détection et la distribution de taille (précision inférieure à 10 nm) de vésicules de triglycérides dans des bactéries mutantes développées pour la production de biocarburants (Paris Sud Orsay), l’interaction de levuresCandida glabatra avec les macrophages (CHU Dijon), l’interaction des tanins avec les cellules buccales (INRAe Dijon) en utilisant la spectroscopie infrarouge à haute résolution, les microscopies acoustique et micro-ondes. La plateforme a été utilisée pour détecter les changements de densité des vésicules lipidiques présentes dans les bactéries Streptomyces, les levures oléagineuses (Yarrovia lipolytica) et non oléagineuses (Saccharomyces cerevisiae). Nous présenterons des études récentes portant sur l’interaction de C. glabrata, un agent pathogène opportuniste humain efficace qui provoque des infections systémiques superficielles mais aussi mortelles, avec les macrophages. Une analyse similaire a été réalisée pour étudier l’interaction des tanins avec les protéines salivaires impliquées dans l’astringence. Nous avons réalisé une étude comparative de l’AFM-IR et de l’analyse multi-fréquence. Nos résultats indiquent que le couplage de ces techniques constitue un grand avantage pour la caractérisation complète des paramètres chimiques, topographiques et volumétriques d’un échantillon biologique ou inorganique à la surface et à la sous-face avec une résolution nanométrique. Ces travaux ont été soutenus par l’Agence nationale française de la recherche :

ANR-17-EURE-0002, ANR-15-IDEX-03 PIA2/iSite-BFC, and ANR-15-CE09-0002-02, and Feder Funds.

La fiche de cette communication orale est téléchargeable ici.

AXE 2 : Territoires, Environnement, Aliments

HORS AXE

Le projet de recherche Sequania ID : Identité territoriale et dynamiques patrimoniales vise à approfondir notre connaissance du territoire séquane, dans le Grand Est de la France (partiellement le territoire de la Région Bourgogne-Franche-Comté), de son organisation et de sa population de la conquête césarienne aux réformes de Dioclétien (du Ier siècle a.C. à la fin du IIIe siècle p.C.) par le biais d’un travail de collecte, d’indexation, de conservation, d’analyse et de restitution des données en recourant aux outils numériques (base de données, technologies 3D). Ceci permettra de valoriser des archives, des sites archéologiques, des documents numismatiques et épigraphiques : leur existence doit assurer, aux chercheurs comme au grand public, l’opportunité de retracer l’histoire d’une région, l’articulation entre les échanges – économiques, culturels, humains – locaux, régionaux et provinciaux et l’éventuelle constitution d’une « identité » séquane au sein de l’empire romain. Historiens, archéologues, épigraphistes, géo-archéologues, responsables des musées ou des collections de Musée se trouvent ainsi placés au cœur de problématiques qu’affronte aujourd’hui la nouvelle région et peuvent ainsi montrer comment s’organisent dès l’époque romaine, les échanges avec les cités voisines, comment se constituent des réseaux économiques et culturels, autant de défis qui sont toujours d’actualité. Avec en exergue une interrogation commune : Comment préserver, restaurer, modéliser des édifices, des supports épigraphiques et numismatiques, comment rendre compte de la physionomie d’un territoire refaçonné par le temps pour mettre à disposition de la communauté scientifique et du public un patrimoine constitutif d’une histoire commune ? Quelles méthodes interactives imaginer pour partager ce savoir avec le plus grand nombre tout en garantissant la valeur scientifique de ces savoirs promis à une large diffusion ? La présentation des résultats fera l’objet d’une exposition.

La fiche de cette communication orale est téléchargeable ici.

12h30 – 13h30 : PAUSE DÉJEUNER

Projets blancs

AXE 2 : Territoires, Environnement, Aliments

Le projet IFEP vise à évaluer en filière AOP Comté les impacts des pratiques de fertilisation sur la durabilité des productions en associant la qualité environnementale des écosystèmes prairiaux et le flux de microorganismes de la prairie vers le lait, responsables du lien entre le fromage et son terroir. Pour cela, il s’appuie sur un réseau de 45 fermes réparties sur l’ensemble de l’arc jurassien, avec pour chaque ferme une parcelle de prairie permanente pâturée par des vaches laitières caractérisée par : (1) les pratiques agricoles (charge en bétail, fertilisation), (2) la composition floristique, (3) la concentration en contaminants chimiques et (4) la composition microbiologique (bactéries et champignons, par séquençage haut-débit Illumina®) pour chaque compartiment de la séquence sol – herbe – trayon – lait. Les communautés végétales présentent de fortes variations de diversité fonctionnelle, principalement limitée par l’intensité des pratiques de fertilisation. Comme les plantes, les microorganismes sont très diversifiés au sein de l’écosystème prairial (sol et herbe), mais aussi sur les trayons des vaches et dans le lait. Ces niveaux de diversité sont influencés entre autre par les pratiques agricoles mises en œuvre sur les prairies. La comparaison des communautés microbiennes entre compartiments met en évidence des liens importants et significatifs suivant la séquence sol – herbe – trayon – lait, liens dont l’intensité est notamment sensible au type de fertilisant, à la pression de pâturage ou encore à la taille du troupeau. L’analyse des contaminants chimiques dans les effluents de ferme, le sol, l’herbe et le lait ne fait apparaître aucun transfert préoccupant pour la santé humaine.

La fiche de cette communication orale est téléchargeable ici.

HORS AXES

Le projet « Méthodes géométriques et non commutatives en Analyse Fonctionnelle (NC-GEOM-FA) » est mené par l’équipe d’analyse fonctionnelle du Laboratoire de mathématiques de Besançon. Il est dédié aux aspects ‘analyse fonctionnelle’ de la théorie des groupes, selon quatre directions principales :
(i) Les groupes quantiques topologiques et leurs algèbres d’opérateurs ;
(ii) Les probabilités quantiques ;
(iii) Les espaces Lp non commutatifs et l’analyse harmonique quantique ;
(iv) Les plongements grossiers d’espaces de Banach.

Après un survol rapide de ces quatre sujets, je présenterai plus en détail nos résultats les plus importants concernant le quatrième point.

La fiche de cette communication orale est téléchargeable ici.

 

AXE 2 : Territoires, Environnement, Aliments

Dans un contexte sociétal où la conservation des aliments et du vin ainsi que leur production de manière durable, caractérisé par une tendance à la réduction des additifs utilisés ou par des pratiques biologiques, l’innovation pour le développement économique repose sur la compréhension jusque-là non acquise des mécanismes impliqués dans la chimie des conservateurs, parmi lesquels les sulfites ont joué un rôle majeur depuis des siècles. Bien que des alternatives telles que le glutathion, semblent potentiellement très intéressantes, les sulfites restent inévitables dans le cas de nombreux aliments manufacturés et dans le cas du vin. Le vin représente un challenge, où plusieurs tentatives ont déjà été mises en œuvre pour trouver une alternative. Cependant, jusqu’à présent, aucune d’elles n’a présenté l’efficacité attendue pour protéger le vin contre l’auto oxydation durant la conservation en bouteille. Cependant, pour des raisons sanitaires, il y a de plus en plus de discussions autour de la réduction, voire l’interdiction de l’utilisation des sulfites. En outre, le vin constitue un autre challenge associé au fait qu’à l’échelle mondiale, les vins blancs en particulier, s’oxydent prématurément et perdent leurs qualités sensorielles, ce qui se traduit par un rejet des consommateurs. Bien que ces états d’oxydation aient été relativement bien décrits du point de vue des marqueurs organoleptiques, avec l’apparition de composés tels que des aldéhydes ou des lactones, ou alors avec un brunissement de la couleur, les mécanismes transitoires responsables restent très méconnus. Par conséquent, ce projet a pour but de développer des outils analytiques innovants pour une meilleure compréhension et une plus grande maîtrise de la chimie de l’oxydation des vins blancs, au travers de la combinaison de procédures d’initiation contrôlée de l’oxydation et d’analyses métabolomiques des mécanismes réactionnels de composés antioxydants connus (glutathion, sulfites) et de composés alternatifs d’origine naturelle. Notre projet repose sur l’aptitude de la métabolomique à appréhender des interactions chimiques transitoires dans des matrices biologiques complexes et en conditions d’oxydation contrôlée, et doit ouvrir la voie vers le développement de stratégies efficaces de découverte de nouveaux conservateurs innovants. Nous présenterons notamment des exemples d’adduits sulfitiques ainsi que la caractérisation de leurs propriétés antioxydantes.

La fiche de cette communication orale est téléchargeable ici.

Projets interdisciplinaires

AXE 2 : Territoires, Environnement, Aliments
AXE 3 : Soins individualisés et intégrés

L’objectif du projet est de mieux comprendre le développement typique et atypique de la cognition sociale ; plus particulièrement, comment les enfants apprennent à décoder les émotions sur le visage, et pourquoi certains enfants éprouvent des difficultés à le faire. Dans ce cadre, nous avons développé une approche innovante de l’enregistrement de l’activité cérébrale qui est particulièrement adaptée à l’étude du très jeune enfant (moins d’un an) ou de populations au développement atypique. Cette approche consiste à enregistrer l’activité électroencéphalographique (EEG) alors que des images sont présentées rapidement à l’écran (« Fast Periodic Visual Stimulation » ou FPVS). Elle permet d’enregistrer une réponse cérébrale en quelques minutes, avec un très bon rapport signal sur bruit, supérieur à celui des techniques d’EEG classiques. En appliquant cette approche dites FPVS-EEG à de très jeunes enfants (de 3 à 7 mois), nous avons mis en évidence un marqueur cérébral de la discrimination des visages (par rapport à d’autres objets) ou de différentes expressions faciales émotionnelles. Nous avons aussi étudié comment ce marqueur évolue selon le contexte multi-sensoriel (en présence de l’odeur de la mère ou non) et l’âge de l’enfant, ainsi que les particularités de ce marqueur neural chez des patients qui présentent une délétion génétique qui s’accompagne de déficits en cognition sociale.

La fiche de cette communication orale est téléchargeable ici.

AXE 3 : Soins individualisés et intégrés
HORS AXES

Le projet Rel@tions vise à analyser la représentation de la relation soignant-patient (RSP) avec en amont 2/ l’impact des conditions de travail des soignants ; et en aval 2/ les conséquences sur l’éducation à la santé des patients.

Les changements organisationnels peuvent être considérés comme des événements critiques pour les personnels (Chauvin, Rohmer, Spitzenstetter et al. 2014). Ces changements produisent divers facteurs de stress, qui réduisent la satisfaction au travail, l’engagement et l’efficacité des individus, (Hansson, Vingard, Arnetz et al. 2008; Jimmieson, Terry & Callan, 2004 ; Kivimäki, Vahtera, Elovainio, et al., 2003; Noblet, Rodwell & Mcwilliams, 2006; Tvedt, Saksvik & Nytro, 2009). Si de nombreuses études montrent que les conditions de travail des soignants ont un impact sur les erreurs commises dans le travail aucune ne met en évidence leur impact sur les RSP et donc sur l’éducation à la santé du patient. Pourtant le projet de soins suppose la participation active du patient (empowerment). Une bonne communication soignants-patients impacte positivement l’éducation à la santé du patient, en particulier dans les maladies chroniques (Stewart, 1995; Ong, Haes, Hoos et al. 1995 ; Moore, Sickel, Malat, et al. 2004 ; Pelicand, Fournier, Aujoulat, 2009).

L’étude mixte (qualitative et quantitative) croise le regard des soignants et des patients. Dans la phase qualitative, 40 patients et 40 professionnels de santé sont interrogés par entretien dans différents services de soin. Dans la phase quantitative 90 patients et 90 professionnels de santé seront interrogés par questionnaire au sein de ces mêmes services. Le projet en est à la première phase de recueil.

Les premiers résultats montrent que les patients perçoivent la RSP uniquement au travers des caractéristiques des soignants, perçus comme gentils, compétents, disponibles et à l’écoute. Les soignants ont une représentation de cette relation centrée sur le soin, ils évoquent la qualité de la relation reposant sur la confiance et l’amabilité des patients, ainsi que sur leur propre disponibilité. Les soignants établissent un lien très direct entre les conditions de travail et la RSP. Pour eux, ce lien est double (les conditions de travail ont un impact direct sur la RSP, et la RSP a un impact sur leurs conditions de travail). Les patients établissent en grande majorité un lien entre la qualité de la RSP et leur intention de suivre les indications thérapeutiques. Quand la relation est bonne, ils se sentent engagés vis-à-vis des soignants. L’organisation hospitalière n’est pas évoquée.

La fiche de cette communication orale est téléchargeable ici.

Fellowship UBFC Junior

AXE 3 : Soins individualisés et intégrés

Le système immunitaire est composé de globules blancs chargés de défendre notre corps. Lorsque l’on est atteint d’un cancer le système immunitaire est corrompu et le cancer favorise des cellules immunitaires ayant une activité pro-tumorale. Notre équipe s’intéresse notamment à des globules blancs que l’on appelle Th17. En étudiant les cellules Th17, nous avons remarqué que certaines luttent contre le cancer et permettent de limiter la maladie, alors que d’autres protègent les tumeurs et favorisent leur croissance.

Nous avons identifié une protéine agissant comme un interrupteur et qui bloque les Th17 dans un état protumoral.  En effet, NLRP3 figent ces cellules dans un état « néfaste ». Ainsi, en l’absence de NLRP3, les cellules deviennent bénéfiques. Nous avons observé chez la souris qu’on pouvait réduire très significativement la taille de tumeurs pulmonaires lorsque nous injectons des cellules qui ne possèdent pas de NLRP3. Nous étudions actuellement les mécanismes moléculaires et cellulaires qui permettent d’expliquer ces observations. Parallèlement, nous développons des souris transgéniques dans lesquelles il est possible d’éliminer NLRP3 après l’apparition d’une tumeur pour montrer qu’il peut servir de cible thérapeutique. Enfin, nos résultats pourraient avoir une application dans le développement de thérapies innovantes telles que la thérapie cellulaire par CAR-T cells.

La fiche de cette communication orale est téléchargeable ici.

15h à 15h30 : PAUSE

AXE 1 : Matériaux avancés, ondes et systèmes intelligents
AXE 3 : Soins individualisés et intégrés

Les cellules cancéreuses, pour leur survie, ont un besoin accru en chaperons moléculaires inductibles par des stress tels que les protéines de choc thermique (HSPs). De plus, les HSPs peuvent être secrétés notamment sous la forme des nano-vésicules appelés exosomes et contribuent au blocage de la réponse immune anti-tumorale. Cette addiction des cellules cancéreuses aux HSPs est la base de l’utilisation d’inhibiteurs d’HSPs dans la thérapie anticancéreuse (tels que les inhibiteurs d’HSP90, actuellement en essai clinique de phase II/III dans différents types de cancers). Nous avons démontré dans une large cohorte de patients atteints d’un cancer colorectal que HSP110 était mutée. Cette HSP110 tronquée (HSP110DE9) se fixe avec une grande affinité à HSP110 sauvage et bloque son activité chaperon. L’expression de cet inhibiteur endogène d’HSP110 est associée avec un excellent pronostic (i.e. réponse à la thérapie). Ces études cliniques montrent la pertinence, au moins dans le cancer colorectal, de l’utilisation de cette HSP comme cible thérapeutique, pour laquelle il n’existe pas d’inhibiteurs. Dans ce projet, nous proposons 1) d’élucider le rôle d’HSP110 dans la résistance des cellules du cancer colorectal à la chimiothérapie, en particulier sa fonction nucléaire dans la réparation de l’ADN, 2) d’étudier sa fonction extracellulaire dans le microenvironnement tumoral et notamment au niveau des cellules myéloïdes associées à l’immunosuppression, 3) nous étudierons la possibilité d’utiliser HSP110 circulant (HSP-exosomes) comme marqueur de la réponse à la chimiothérapie (modèles de cancer colorectal chez la souris et chez les patients avec l’étude clinique PRODIGE 13), 4) d’identifier la structure d’HSP110 afin de réaliser des études structurelles et fonctionnelles de nos candidats-médicaments, 5) Développer/sélectionner des inhibiteurs d’HSP110 (molécules chimiques, peptides et nano-anticorps) qui, comme HSP110DE9, inhibent HSP110, et que nous pourrions utiliser en essai clinique de phase I (avec le centre Georges François Leclerc, Dijon). La quantification d’HSP110 dans le sang (objectif 3) pourrait permettre de sélectionner la population la plus à même d’être traitée avec notre stratégie chimio-sensibilisante ciblant HSP110.

La fiche de cette communication orale est téléchargeable ici.

16h à 17h30 : SESSION POSTER

Le programme complet, en PDF, de cette journée est disponible en français et en anglais.

Le programme complet de ces deux journées scientifiques est disponible ici (FR et EN).

Vous ne pouvez pas vous déplacer ?

Le colloque sera diffusé en direct sur YouTube ici : 12 octobre 2020 – Besançon