Signature de la convention quinquennale de site 2018-2022 CNRS – UBFC - COMUE Université Bourgogne Franche-Comté

Signature de la convention quinquennale de site 2018-2022 CNRS – UBFC

Le 15 décembre 2020, Antoine Petit, Président Directeur-Général du CNRS, et Dominique Grevey, Président d’Université Bourgogne Franche-Comté (UBFC), ont signé la première convention quinquennale de site UBFC-CNRS. Cette cérémonie s’est déroulée dans l’amphithéâtre Émilie du Châtelet de l’ENSMM en présence de Maud Clavequin, Vice-Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Jean-François Chanet, Recteur de la région académique Bourgogne-Franche-Comté ainsi que les présidents et directeurs des établissements membres d’UBFC.

Crédits photo : ENSMM/P1br

Dans le contexte actuel de la recherche, les enjeux de visibilité et d’internationalisation au travers de l’excellence de la recherche sont cruciaux. Ils ne peuvent être menés à bien que par la structuration des sites scientifiques et la coopération des organismes et établissements de recherche et de formation.

Le partenariat fructueux entre le CNRS et UBFC s’est d’ores et déjà concrétisé au travers de certains Projets d’Investissement d’Avenir (PIA), dont Initiatives Sciences Innovation Territoires Économie Bourgogne-Franche-Comté (ISITE-BFC), les Labex ACTION et FIRST et les 6 Equipex (dont 2 nationaux) en sont les exemples.

L’engagement conclue entre UBFC et CNRS formalise leur volonté de partager une politique de recherche scientifique commune visant à renforcer la visibilité et le rayonnement international de la recherche menée à l’échelle du site Bourgogne-Franche-Comté. Il permettra d’apporter un cadre fonctionnel aux unités de recherche communes au CNRS et aux établissements membres, avec une administration simplifiée et concertée en vue de l’amélioration et l’harmonisation des procédures, des outils et des pratiques.

A travers cette convention, les établissements conviennent ainsi d’œuvrer en synergie en matière de formation et de recherche, notamment dans le cadre des écoles doctorales mais également dans le cadre de l’activité contractuelle et de la valorisation des travaux de recherche. Ils projettent également la mise en œuvre de coopérations internationales concertées, structurées et portées par des laboratoires de recherche internationaux.

Les chiffres clefs de cette convention

  • 23 laboratoires de recherche CNRS-UBFC,
  • 1 projet I-SITE, 2 Labex et 6 Equipex,
  • 5 millions d’euros de dotation de fonctionnement,
  • 81 millions d’euros de masse salariale,
  • 563 chercheurs et enseignants-chercheurs,
  • 402 personnels techniciens, ingénieurs et administratifs.