Matière programmable : Tentative de record du monde - COMUE Université Bourgogne Franche-Comté

Matière programmable : Tentative de record du monde

Une équipe de recherche de FEMTO-ST a tenté de faire homologuer par le « Guinness World Record » le record du plus grand nombre de blocs lumineux autonomes assemblés dans une structure.

Depuis plus de 10 ans, le Département d’Informatique des Systèmes Complexes (DISC) de l’Institut FEMTO-ST (CNRS – UBFC – UFC – ENSMM – UTBM) à Montbéliard, travaille sur les thématiques de programmation distribuée pour systèmes modulaires.

Ce vendredi 27 aout 2021, l’équipe d’enseignants chercheurs à l’origine des robots modulaires « Blinky Blocks », va tenter d’enregistrer le record du plus grand nombre de bloc lumineux autonomes assemblés dans une structure, soit 1824 modules, dans la catégorie du plus grand objet par taille.

La communication entre des centaines de modules indépendants souligne les progrès réalisés dans le domaine de la programmation distribuée pour la robotique modulaire, avec pour objectif futur la création de matière programmable.

Cette tentative de record s’inscrit dans cadre du partenariat art et sciences entre le couple d’artistes Scenocosme qui réalise la structure interactive en Blinky Blocks, le laboratoire FEMTO-ST, et MA scène nationale qui héberge l’évènement au sein de sa scène numérique sur le campus des portes du Jura de Montbéliard.

Pour valider le record, Simon Hauser docteur en robotique modulaire diplomé de l’EPFL a comptabilisé la quantité de blocs individuels composant la structure, qui s’allument de manière autonome, après avoir reçu une stimulation externe (tapotement du doigt, son, message de ses voisins). Les dimensions de la structure sont ensuite enregistrées par Jean-Baptiste Rollin, géomètre expert à Belfort à l’aide d’un scanner numérique. L’ensemble se déroulant sous l’oeil avisé de Samuel Gomes maire de Badevel.

Les Blinky Blocks sont fabriqués par le groupe Tech Power Electronics pour l’Institut FEMTO-ST. Un bloc est constitué de deux coques en plastique en forme de Lego, vissées l’une à l’autre. Il contient des aimants, un microcontrôleur, un microphone, un haut-parleur, des leds et des connecteurs à broches. Un bloc peut avoir jusqu’à 6 voisins avec lesquels il peut communiquer : les robots transmettent les fréquences reçues à leurs voisins, créant ainsi un effet en chaîne. Le microcontrôleur est programmé par le Département d’Informatique et Systèmes Complexes de l’Institut FEMTO-ST.

Plus d’infos : Remy TRIBHOUT

Consultez aussi :
– https://projects.femto-st.fr/programmable-matter/blinky-blocks
– https://projects.femto-st.fr/programmable-matter/