Master BEWM

Behavioural Ecology and Wildlife Management

Grandes lignes

Le master « Biologie de la Conservation », avec spécialisation en écologie comportementale et gestion de la faune sauvage, a pour but de mener à une compréhension critique et conceptuelle du comportement animal et de l’écologie évolutive dans le cadre de la biologie de la conservation et de la gestion de la faune sauvage. Ce master se déroule en deux ans, sous forme de cours et de travaux sur le terrain, et la moitié de la deuxième année est consacrée à un projet de recherche personnel mené dans une équipe de recherche internationale.

Description du programme

Le master se déroule en deux ans, et la plupart des cours sont donnés en anglais. Notre philosophie d’enseignement est basée sur l’idée que la conservation de la biodiversité a ses fondements dans une approche multi-niveaux des connaissances, combinant des disciplines-clés de l’écologie et de l’évolution avec les progrès techniques récents en biométrie, en écologie moléculaire et en outils de gestion. Le contenu des cours est basé sur nos points forts reconnus en écologie comportementale, en biologie de l’évolution, en biologie de la conservation, en écologie quantitative et en conception d’activités de recherche. Le programme de master est enrichi par les apports d’écologues et de gestionnaires professionnels, dans le but de placer les cours dans le contexte plus large de la gestion de projets et des politiques de prise de décision.

Les objectifs d’enseignement spécifiques ont pour but de développer et d’améliorer les compétences des étudiants, pour :

  • appréhender les concepts et théories de l’écologie comportementale, de la biologie de la conservation et de la gestion de la faune sauvage à partir de perspectives interdisciplinaires à un niveau scientifique avancé
  • évaluer la capacité des organismes à réagir, faire face et s’adapter aux changements environnementaux se produisant à différentes échelles spatiales et temporelles
  • évaluer les opportunités offertes par les nouveaux développements technologiques pour l’avenir de la recherche en comportement animal et la gestion de la faune sauvage
  • combiner la théorie, les hypothèses, les méthodes, les données et le travail sur le terrain pour identifier et développer des questions et concepts de recherche innovants.

La moitié de la deuxième année est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche personnel et à la rédaction d’un mémoire d’environ 12 000 mots. Le projet de recherche est mené au sein d’une équipe internationale préalablement sélectionnée par l’étudiant et supervisé par un expert.

Enseignement

Les enseignements se composent de cours magistraux, de séminaires par des chercheurs internationaux, de travaux dirigés et de travaux pratiques en laboratoire et sur le terrain, afin d’explorer en profondeur des problématiques-clés. Notre philosophie d’enseignement est de stimuler des discussions équilibrées et basées sur des preuves entre le personnel universitaire et les étudiants. De telles interactions permettent une formation efficace à l’identification et à l’exploration de la théorie, des méthodes et de la pratique dans un environnement universitaire.

Les cours sur le terrain permettent aux étudiants d’appliquer les méthodes et idées développées en cours magistraux au travail pratique sur le terrain. Chaque année, vous participerez à au moins un voyage sur le terrain d’une semaine, et à plusieurs sessions de terrain d’une journée. Le « cours en Camargue » offre la possibilité de travailler sur une espèce-modèle pour la gestion de la faune sauvage dans le Parc Naturel Régional de Camargue (PNRC) : le flamant rose. Le travail de terrain sera basé sur une recherche approfondie sur les populations sauvages dans le contexte des activités variées du PNRC. D’autres cours sur le terrain portent sur l’analyse quantitative du comportement animal, le suivi de la faune sauvage, et la conservation ex-situ. Le voyage de terrain « Parc Polaire », dans les montagnes du Jura, permet aux étudiants d’expérimenter le rôle et les enjeux d’un parc dédié à la conservation d’espèces sauvages européennes telles que le bison d’Europe et des cervidés.

Perspectives de carrière

Le but de notre master est de former de futurs responsables scientifiques en comportement animal et en biologie de la conservation, et aussi de futurs gestionnaires et responsables de la politique liée à la biodiversité, la conservation et la gestion de la faune sauvage.

Pour ces raisons, notre programme vise à offrir des compétences à la fois diversifiées et spécialisées dans les domaines généraux du comportement animal et de la gestion de la faune sauvage. Il associe aussi l’écologie comportementale et la biologie de la conservation (deux disciplines majeures) à d’autres sujets pertinents tels que l’éthique et la déontologie, l’épistémologie, la socio-économie de la conservation, la structuration et la gestion d’organisations environnementales, en plus de la science dure de la biodiversité.

Le bureau des anciens étudiants du master aide les anciens étudiants à rester en contact et organise des événements à leur intention.

Modalités d’accès

Les étudiants éligibles au master BEWM doivent avoir obtenu un diplôme équivalent ou supérieur à la licence. Des connaissances générales en biologie de l’évolution, écologie et comportement animal sont obligatoires, de même qu’une formation suffisante aux méthodes de quantification et aux statistiques. Les candidats doivent avoir une très bonne qualification universitaire générale, et plus précisément de bonnes notes dans ces disciplines. Une bonne maîtrise de l’anglais est fortement recommandée.

Les candidats doivent être fortement motivés pour entreprendre une formation supérieure en écologie comportementale et en biologie de la conservation. Ils doivent pouvoir décrire leurs objectifs professionnels.

La première année, les étudiants passent les examens du master Biologie de la Conservation, spécialité « Ecologie Comportementale et Gestion de la Faune Sauvage ». La réussite aux examens (l’obtention de 60 crédits ECTS) est nécessaire pour pouvoir passer en seconde année. La deuxième année, le mémoire de master en lien avec votre projet de recherche compte pour la moitié de la note.

Bourses

Un maximum de cinq bourses d’études (800 € / mois, pendant jusqu’à 10 mois/an) sera accordé chaque année aux meilleurs étudiants étrangers.

Lieu de la formation

Les deux années du programme de master se déroulent à Dijon.

Contacts

Pour plus d’informations sur les candidatures, contactez directement le directeur du master :

Frank CEZILLY : frank.cezilly@u-bourgogne.fr

Vous pouvez aussi liker notre page facebook (“Master BEWM – UBFC Dijon”) pour suivre les dernières actualités de notre master.