Mixité des publics et pédagogie nouvelle : l’IUT du Creusot récompensé par le prix PEPS

Le DU #ICI de l’IUT du Creusot fait travailler ensemble des étudiants, des salariés et des demandeurs d’emplois… Une formule inédite qui vient de remporter le prix spécial du jury PEPS.

Le prix Passion Enseignement et Pédagogie dans le Supérieur (PEPS) organisé pour la troisième année consécutive par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation récompense des initiatives originales de transformation pédagogique avec, en toile de fond, l’idée de répandre ces initiatives sur le territoire français.

L’IUT du Creusot accompagne depuis deux ans des personnes en rupture sociale après un licenciement, pour les aider à rebondir. Ainsi, étudiants et demandeurs d’emplois sont amenés à se côtoyer dans les locaux. Du constat de la richesse apportée par cette mixité des publics est née l’idée de proposer un diplôme d’université (DU) qui soit commun aux étudiants de l’IUT, aux demandeurs d’emplois et à des salariés d’entreprises locales. Ce projet a été mené par Olivier Laligant, directeur de l’IUT Le Creusot, Angéline Ménager, coordinatrice du Campus des Métiers et des Qualifications Industrie Technologique Innovante et Performante, Etienne Galmiche et Sébastien Chevalier, coordinateur de TalentCampus1 (un volet du projet ISITE-BFC porté par UBFC).

Pédagogie intuitive

Ce DU #ICI pour (#Initiatives se #Construire #Innovation) se base sur une pédagogie intuitive. Dans cette approche inspirée de la méthode Freinet, l’élève apprend librement, sans qu’on lui édicte des règles. Cette pédagogie bien connue, au moins sur le plan théorique, par les enseignants du primaire, n’avait jusqu’à présent jamais été expérimentée dans l’enseignement supérieur.

Les « apprenants » venus d’horizon différents sont réunis un jour par semaine autour d’un projet concret, généralement un vrai sujet proposé par une entreprise locale. Ils sont encadrés par un enseignant, un formateur de talent campus, ou un professionnel du monde de l’emploi qui, au lieu de dispenser son savoir de manière descendante, joue plutôt un rôle d’accompagnateur. Les élèves doivent se prendre en main et s’organiser ensemble, ce qui peut, au premier abord, les déconcerter, mais qui débouche ensuite sur une véritable dynamique de groupe. Cette approche a pour avantage de mobiliser des compétences transversales : aptitudes communicationnelles, gestion du groupe, gestion du stress, du même type que celles qui sont mises en évidence à travers les formations TalentCampus.

Ce projet dont la faisabilité a été démontrée depuis deux ans est aussi un objet de recherche. Une post-doctorante en psychologie a mené cette année un travail scientifique autour de cette démarche pour mesurer l’impact de la méthode sur le devenir des individus.

L’originalité de cette démarche a séduit le jury PEPS qui lui a décerné son prix spécial le 20 novembre à Paris lors des Journées nationales de l’innovation pédagogique dans l’enseignement supérieur (JIPES). « Le DU #ICI est un bel exemple de ce que les transformations pédagogiques, telles que les encourage UBFC à travers les PIA qu’elle porte, peuvent avoir comme impact socialement positif. », conclut Sébastien Chevalier.

  1. TalentCampus est un projet financé dans le cadre des programmes d’investissements d’avenir (PIA), porté par UBFC à travers le projet ISITE-BFC. Son principe est de casser les codes de la formation pour développer et valoriser les compétences relationnelles (leadership, communication, confiance en soi, créativité, adaptabilité, intelligence collective…) qui favorisent le succès et l’épanouissement au travail.