L’alliance du fer et de l’or pour lutter contre le cancer

Il travaille à partir d’or, connu pour ses propriétés radiosensibilisantes. Elle étudie le fer et ses effets thermiques sur les cellules. Ensemble, ils élaborent des nanoparticules susceptibles de renforcer l’efficacité des traitements anticancéreux, tout en réduisant leur toxicité.

Rana Bazzi et Stéphane Roux sont tous deux chercheurs en chimie à l’Institut UTINAM, et enseignants à l’université de Franche-Comté. « Nous savons depuis plusieurs années que l’action radiosensibilisante des particules d’or rend les cellules cancéreuses plus réceptives aux radiothérapies ». Une action rendue possible grâce à la porosité des vaisseaux sanguins irriguant les tumeurs solides, favorisant à cet endroit l’accumulation des nanoparticules…

Les travaux de recherche menés par Stéphane Roux et Rana Bazzi s’inscrivent dans le cadre de projets ANR et I-SITE, et sont soutenus par le Cancéropôle du Grand Est et la Région Bourgogne – Franche-Comté.

Lire l’intégralité de l’article sur le site du journal en Direct

Auteure : Catherine Tondu
Article paru dans le cadre du dossier thématique « Atomes savamment organisés : les éléments chimiques sont au cœur de nombreuses recherches… » consultable via ce lien.

Publié sur ce site le 7/05/2019