pathologies et épithéliums : prévention, innovation, traitements, évaluation

L’EA4267 est une équipe pluri-disciplinaire (pharmacologie, physiologie, pharmacognosie, toxicologie, galénique, biochimie, chimie thérapeutique, physiologie du sport, rhumatologie, chirurgie) qui développe une recherche préclinique, translationnelle et clinique dans le champ des Sciences de la Santé et du Sport, centrée sur le passage des barrières épithéliales et la prise en charge des dysfonctions épithéliales.
Les épithéliums sont des couches mono- ou pluriclellulaires qui recouvrent les surfaces externes ou internes de notre organisme, et qui assurent des fonctions de protection, de sécrétion ou d’absorption. Les scientifiques, pharmaciens, médecins et chirurgiens de l’EA 4267, membres de l’UFC et de l’UB, s’intéressent aux épithéliums en tant que « Barrières épithéliales » (Axe 1) qui influencent l’effet d’un médicament sur l’organisme et l’accès à sa cible thérapeutique, mais aussi en tant que cibles thérapeutiques car les « Dysfonctions épithéliales » (Axe 2) sont impliquées dans la physiopathologie de nombreuses maladies. Les travaux de l’EA4267 s’intéressent particulièrement aux épithéliums digestif, hépatique et vasculaire (endothélium). L’objectif de nos travaux est de 1) développer de formulations innovantes pour optimiser le passage transépithélial des médicaments , 2) développer des outils pour prédire l’effet des barrières épithéliales sur la pharmacocinétique et la toxicité des médicaments, 3) identifier de nouvelles stratégies thérapeutiques pour le traitement des dysfonctions épithéliales hépatiques, intestinales et vasculaires (nouveaux médicaments d’origine synthétique ou naturelle avec un intérêt particulier pour les inhibiteurs d’arginase, activité physique, cryothérapie, nanovecteurs) en cas de maladies inflammatoires chroniques ou de maladies cardiovasculaires.