Institut Franche-Comté Electronique Mécanique Thermique et Optique – Sciences et Technologies

L’institut de recherche FEMTO-ST est issu du regroupement en 2004 sur le territoire franc-comtois, de plusieurs laboratoires publics évoluant dans différents domaines des sciences pour l’ingénieur et des sciences et technologies de l’information et de la communication. Il est structuré en 7 départements scientifiques : AS2M (automatique et systèmes micro-mécatroniques), DISC (informatique des systèmes complexes), Energie (thermique, électrique, systèmes pile à combustible), Mécanique Appliquée (mécanique des matériaux et des structures), MN2S (micro-nano-sciences et systèmes), Optique (nano-photonique, optique non linéaire, optoélectronique), et TF (métrologie du temps et des fréquences, capteurs à base de résonateurs électro-acoustiques).
Chaque département cultive une expertise scientifique à reconnaissance internationale forte sur des domaines de niche de son périmètre académique. Chaque département tente également à chaque fois que cela peut être pertinent, d’ouvrir des voies de recherches en rupture impliquant les expertises d’un ou plusieurs départements scientifiques de l’institut, ou encore avec d’autres laboratoires. L’interdisciplinarité cultivée sur la base de l’excellence disciplinaire constitue un marqueur fort de l’institut FEMTO-ST, avec en même temps une importante préoccupation de l’impact sociétal des recherches menées, qu’elles soient applicatives ou fondamentales.
L’expertise scientifique dans le domaine de l’ingénierie et des sciences appliquées se déploie très souvent avec une forte coloration expérimentale, en particulier grâce à de nombreuses plateformes dotées de moyens technologiques au niveau de l’état de l’art mondial. Les savoir-faire expérimentaux ainsi créés et maîtrisés constituent des atouts importants, tant sur le plan des résultats académiques, que sur celui de la valorisation et de l’innovation issues de ces résultats, en partenariat avec des industriels, ou dans un contexte de création de spin-offs. L’expertise technologique s’illustre par de nombreuses plateformes. La centrale de micro-nano-fabrication MIMENTO fait partie d’une des 5 centrales nationales labélisées dans le cadre du réseau Renatech du CNRS. Les plateformes µRobotex et OSCILLATOR-IMP ont été labélisées Equipements d’Excellence, elles bénéficient de financements dédiés au niveau national, ainsi que d’une reconnaissance internationale forte situant ses performances au niveau de l’état de l’art mondial.
L’innovation et la valorisation des résultats de recherche font partie d’une stratégie volontaire et forte de l’institut, comme en témoignent les créations de spin-off (environ une par an), les laboratoires communs avec des partenaires industriels, et surtout le déploiement d’une Fondation partenariale (FC’INNOV, business unit « FEMTO-engineering »). FEMTO-Engineering est en particulier une structure vouée au prolongement des résultats de la recherche académique en direction du milieu industriel, en s’appuyant sur des personnes dédiées employées par la Fondation et généralement issues de l’institut, et capable d’être en interaction étroite et directe avec les chercheurs de l’institut pour valoriser efficacement ses résultats de recherche.
Enfin, l’institut s’est récemment enrichi d’un groupe d’une dizaine de chercheurs en sciences humaines et sociales (groupe RECITS, économistes, historiens, philosophes, sociologues) dont la particularité est de s’intéresser aussi de manière interdisciplinaire aux évolutions de société liées aux technologies.
Quelques exemples de résultats phares de l’institut FEMTO-ST : première micro-horloge atomique européenne, record du monde de stabilité d’un oscillateur cryogénique micro-onde, record du monde de course micro-robotique, découverte du soliton de Pérégrine en optique, premier calculateur optique inspiré du fonctionnement du cerveau, record de facteur de forme en usinage laser femtoseconde, mise au point du premier capteur optique de champ électrique à cristaux photoniques en niobate de lithium, métamatériaux phononiques acoustiques et mécaniques, procédés d’auto-assemblage moléculaire en surface, caractérisation et maîtrise de la durée de vie de systèmes piles à combustible, moteurs Stirling Ericsson et magnéto-calorique, système de peau active pour le contrôle vibro-acoustique temps-réel de structures composites, alliages à mémoires de forme, polymères chargés, micro-usinage haute vitesse haute précision, bibliothèque en ligne de modules de configuration de la matière programmable, record de sensibilité d’un détecteur de messages cryptés par stéganographie, tests de fiabilités et de sécurité des logiciels, algorithme d’analyse de l’évolution des mutations du génome de bactéries, microscope OCT intégré pour la caractérisation de mélanome de la peau, premier micro-robot dédié à l’opération in situ des cordes vocales, plateforme bio-analytique sur puce pour l’analyse des microparticules du sang, etc.