Centre de Recherches et d’Etude en Droit et Science Politique

Le CREDESPO est une équipe d’accueil (EA 4179) qui réunit une soixantaine d’enseignants-chercheurs, un ingénieur de recherche ainsi qu’environ 70 doctorants spécialisés en droit privé, droit public, science politique et histoire du droit.
La spécificité du laboratoire est de transcender les clivages classiques entre privatistes, publicistes, politistes et historiens du droit pour mener de véritables recherches pluridisciplinaires sur une thématique commune : « La démocratie, la garantie des droits et les citoyennetés ».
Les activités de recherche sont structures en 3 axes :
Axe 1 Institutions (normes, idées, organisations). Cet axe propose une vision large du droit constitutionnel portant sur les normes constitutionnelles, la pratique institutionnelle et les relations entre les Etats. Les travaux sont menés dans une perspective historique et contemporaine qui inclut aussi l’approche comparatiste.
Axe 2 Patrimoines (patrimoine individuel, patrimoine commun) :
Le patrimoine des personnes est étudié sous l’angle du patrimoine individuel, familial ou collectif. Les fonctions économiques, sociales et environnementales du patrimoine constituent le fil directeur de l’ensemble des recherches que ce soit à propos du logement, de l’entreprise agricole, ou des biens de familles.
Le patrimoine commun est étudié sous l’angle de la protection de l’espace rural et de l’environnement (politiques publiques environnementales et urbanisme), du droit de la culture (archives et patrimoine culturel) et de la politique des territoires (finances publiques, fonction publique territoriale et politique agricole).
Axe 3 Justices : cet axe a vocation à s’intéresser à tous les aspects juridiques touchant à la justice, et plus particulièrement aux institutions juridictionnelles françaises et européennes ainsi qu’aux procédures civile, pénale, administrative, contentieuse dans le cadre du droit européen des droits de l’Homme et dans celui du droit de l’Union européenne. Il permet d’articuler les travaux du Centre avec les thématiques des Masters 2 dans lesquels ces sujets sont abordés (MA professionnel « droit processuel » et M2 recherche « protection des droits fondamentaux »).