John Dudley récompensé par la Société internationale d’optique et de photonique.

Crédit photo : Ludovic Godard

John Dudley, chercheur à l’Institut FEMTO-ST et enseignant à l’Université de Franche-Comté est un spécialiste renommé des processus photoniques ultra-rapides et de l’optique non-linéaire. Il est depuis 2018 soutenu par UBFC pour son projet de recherche intitulé « Sources lumineuses cohérentes de nouvelle génération basées sur des dynamiques non linéaires extrêmement dissipatives » pour lequel il bénéficie d’un financement de type « bourse senior » dans le cadre du projet ISITE-BFC.

Ce chercheur renommé, déjà lauréat de nombreuses distinctions, a reçu cette année le prix Harold E.Edgerton 2019 de la Société Internationale d’Optique et Photonique (SPIE) pour ses travaux dans le domaine de l’optique non linéaire et de la photonique. Cette société savante a pour mission de promouvoir une approche interdisciplinaire dans la science et l’application de la lumière.

On parle de non-linéarité quand deux effets superposés produisent un phénomène beaucoup plus complexe que la simple somme de ces effets. Il arrive par exemple qu’une impulsion laser ultra-rapide dans une fibre optique génère un vaste élargissement du spectre lumineux. Les recherches de John Dudley ont permis de mieux comprendre ces phénomènes dits de « supercontinuum ». Il a également mis en évidence des analogies entre certains phénomènes non-linéaires en optique et la formation des vagues scélérates. C’est notamment son équipe qui est parvenue, pour la première fois, à reproduire expérimentalement une onde similaire dans une fibre optique. Ses travaux, essentiels sur le plan fondamental, sont aussi porteurs de promesses pour l’avenir des télécommunications optiques car ils permettent d’envisager une démultiplication du volume d’informations transportées dans une fibre optique.

Plus d’informations :

Lire l’article sur le site de l’institut FEMTO-ST

Lire l’article sur le site d’actualités de l’Université de Franche-Comté